Peut-on faire un nez sur mesure ?

La rhinoplastie reste une des plus délicates interventions de chirurgie esthétique. Elle dépend de facteurs morphologiques, psychologiques, ethniques, techniques. L’analyse esthétique du visage est primordiale, le nez devant être intégré harmonieusement au reste du visage et à la morphologie générale du patient ; le profil psychologique, aussi, doit être défini soigneusement, pour proposer un nez adapté subtilement au caractère et à la personnalité du patient afin de les respecter.

Il ne doit pas et il ne peut pas y avoir de nez standard.
La technique sera personnalisée, les possibilités de modifications sont larges. Une chirurgie esthétique du nez qui vous correspond parfaitement pourra le plus souvent être réalisée, mais il faut garder à l’esprit que la qualité de la peau (épaisseur, manque d’élasticité) limite parfois ces objectifs. Il est parfois impossible de faire une pointe fine et projetée sur un nez massif, large, à peau épaisse. La visualisation de photos «avant-après» de cas similaires au votre, permettra d’appréhender le résultat escompté. Une simulation sur des photos prises en consultation sera réalisée par le chi-rurgien esthétique pour peaufiner la préparation de l’intervention et la compréhension complète du projet . La conception du projet chirurgical de votre rhinoplastie sera le fruit d’une communication poussée où seront abordées toutes vos aspirations d’un côté et seront transmises toutes les possibilités réalistes de changement que le chirurgien pourra réaliser.

 

A quel âge peut-on subir une rhinoplastie ?

La rhinoplastie peut se pratiquer dès 16 ans, âge de fin de croissance et de développement du nez.Il est malgré tout conseillé d’attendre 18-20 ans avant de prendre ce genre de décision, en toute connaissance de cause et en dehors d’une crise de post-adolescence. De la même façon, une rhinoplastie s’avère très efficace en complément d’un lifting dans un objectif de rajeunissement jusqu’à 65-70 ans.

 

Quel type d’anesthésie est utilisé ?

Le plus souvent pratiquée sous anesthésie générale, la rhinoplastie peut parfois être réalisée sous sédation profonde (neuroleptanalgésie) associée à une anesthésie locale. Dans certains cas de modification très localisée (de la pointe ou des narines), une anesthésie locale pure est envisageable.

 

Où sont les cicatrices ?

Les cicatrices habituellement sont muqueuses essentiellement, cachées à l’intérieur du nez, faites avec des fils résorbables. Parfois, en cas de narines trop longues ou trop larges, il est possible de les diminuer et la cicatrice sera alors très peu visible, camouflée dans le creux autour de la narine.
Enfin, notamment pour un travail de pointe important ou dans certains cas de rhinoplastie complexe , une petite incision très discrète d’environ 3 mm sera pratiquée sous la pointe du nez entre les 2 narines (columelle), on parle de voie ouverte.

 

En conclusion

La rhinoplastie est une intervention maintenant bien codifiée, qui se déroule de façon maîtrisée et planifiée. Les approches les plus modernes permettent de projeter une véritable reconstruction sur mesure et originale du nez. Il faut oublier l’image des nez refaits stéréotypés (poupée Barbie, nez en trompette, pointe de nez trop pincée) qui sautent aux yeux. On ne doit plus hésiter à se faire opérer si on en ressent un besoin profond, ancien et fixe. Les craintes ne doivent plus exister face à cette chirurgie. On est en droit d’espérer un nez d’aspect naturel et parfaitement adapté à sa personne. Il est par contre fondamental de s’adresser à un réel spécialiste en la matière pour espérer le meilleur résultat d’emblée. Les reprises sont possibles mais toujours plus délicate.

 

Rhinoplastie : définition et photos de résultats ?