Plaque aréolo-mamelonnaire

LEXIQUE

areole sein

En anatomie chirurgicale du sein, on nomme l’ensemble aréole + mamelon, plaque aréolo-mamelonnaire (PAM).  Elle présente un muscle lisse circulaire sous-cutané qui est responsable de la contractilité de la PAM.

La peau et la PAM sont reliées à la glande mammaire sous-jacente par les ligaments de Cooper.

Le mamelon (vulgairement appelé téton) est constitué de pores issus des canaux galactophores excréteurs de la glande mammaire.

Le mamelon est planté au centre d’un disque cutané pigmenté plus ou moins brunâtre, d’un diamètre très variable de 2 à 5 cm qui constitue l’aréole.

L’aréole présente des saillies nommées tubercules de Morgagni, qui sont en fait des glandes sudoripares.

Leurs nombres et leurs volumes augmentent fortement au cours de la grossesse puis pendant la lactation, ces glandes deviennent plus nombreuses et volumineuses. On les appelle alors tubercules de Montgomery.

 

Laissez un commentaire: