Génioplastie

LEXIQUE

La génioplastie d’augmentation par prothèse est une intervention de chirurgie esthétique du menton, dont le but est de modifier sa position, pour recréer un visage harmonieux de face et de profil, notamment en augmentant sa projection de profil. Il s’adresse aux mentons fuyants (rétrognathie, rétrogénie, microgénie, classe 2 d’occlusion) : le menton est insuffisamment développé et pas assez avancé de profil.

Suivant l’aspect du menton, et la correction à apporter, plusieurs types de prothèse existent : soit de petites prothèses centrales, soit des prothèses avec des ailettes latérales pour élargir un menton trop étroit.

Les prothèses sont faites le plus souvent en silicone dure, parfois en Porex. Elles sont très bien tolérées.

L’incision est le plus souvent dissimulée dans la bouche (cicatrice invisible) ou très discrète sous le menton (rarement).

L’intervention :

Une loge sur mesure est réalisée, au contact de l’os mandibulaire, en évitant de désinsérer les muscles de la houppe du menton. Cette loge correspond aux dimensions exactes de la prothèse de menton. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale ou locale suivant la taille de l’implant et le confort du patient. L’intervention dure 30 minutes à 1 heure suivant le type d’implant. L’hospitalisation est ambulatoire.

Après l’intervention de la génioplastie par prothèse de menton

Un pansement de contention est conservé pendant 5 jours, pour éviter tout déplacement de la prothèse au niveau du menton. En cas de cicatrice dans la bouche; alimentation mixée pendant 48 heures, et bains de bouches antiseptiques pendant 5 jours. Évitez les aliments chauds les 48 premières heures. Le résultat de la génioplastie par prothèse est immédiat, mais légèrement sur-corrigé par l’ œdème pendant quelques jours. La prothèse est invisible, grâce à l’épaisseur des muscles et de la graisse du menton qui la dissimule. Des troubles de la sensibilité de la lèvre inférieure sont possibles liées au traumatisme du nerf mentonnier, et sont presque toujours réversibles. Une infection reste exceptionnellement une complication que l’on peut développer en présence d’un implant.

Comme toute intervention d’implant, un problème de positionnement incorrect peut obliger à une reprise secondaire, sachant que le visage et donc le menton osseux sont forcément asymétriques avant et après.

Laissez un commentaire: